• Une plaisanterie qui lui coute la vie

        un homme était parti d'un village tchèque pour faire fortune. Au bout de vingt-cinq ans,riche, il était revenu avec une femme et un enfant. Sa mère tenait un hotel avec sa soeur dans son village natal. Pour les surprendre, il avait laisser sa femme et son enfant dans un autre établissement, était allé chez sa mère qui ne l'avait pas reconnu quand il était entré. Par plaisanterie, il avait eu l'idée de prendre une chambre. Il avait montré son argent. Dans la nuit, sa mère et sa soeur l'avaient assassiné à coups de marteau pour le voler et avaient jeté son corps dans la rivière. Le matin, la femme était venue, avait révélé sans le savoir l'identité du voyageur. La mère s'était pendue. La soeur s'était jetée dans un puits.

                                                                       Albert Camus, L'étranger, page 124.

    « N'importe quoi de n'importe qui

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :